Notre expertise financière vous accompagne afin d’optimiser vos
processus opérationnels et financiers, améliorer la rentabilité des activités et
donner une meilleure visibilité financière

 

Qu’il s’agisse de fiabiliser les chiffres / les processus, d’organiser la fonction finance ou d’apporter un éclairage financier à la stratégie de l’entreprise, CCOFIT intervient sur différentes problématiques, telles que :

Modélisation financière

Modélisation financière au travers de la réalisation de business plan ou encore de la définition de processus budgétaire / prévision pouvant aller jusqu’à la création du service contrôle de gestion ou la redéfinition d’un modèle de rentabilité ;

Pilotage de la performance

Pilotage de la performance par la définition de tableaux de bord, la réduction de délais de clôture, l’accompagnement au choix d’un outil (reporting, consolidation, budget, BI) ou dans le cadre de croissance externe par l’intégration post-acquisition ;

Comptabilité / Trésorerie

Comptabilité / Trésorerie en s’appuyant sur de fortes compétences sur les sujets de financement ou de technique comptable pour élaborer les reporting et prévisions, optimiser le BFR , implémenter les outils métiers (ERP, TMS,…) ;

Au travers de son métier,  CCOFIT vous accompagne  dans l’amélioration de leurs performances financières à chaque phase de leurs développements.

Expertises Financières et méthodes

Pour s’inscrire dans le développement de leur secteur d’activité, les établissements peuvent moderniser leurs moyens informatiques métiers et se doter de solution progicielle ou opensource de marché.
Fort de son expertise en matière d’accompagnement des clients dans le choix d’outil informatique, CCOFIT  propose une méthode en 3 phases pour y parvenir.

La Phase 1 : de pré-consultation auprès de plusieurs éditeurs / intégrateurs consiste à mesurer rapidement sur la base de démonstrations, qui consiste en :

  • Analyser les besoins fonctionnels du client non couverts ou insuffisamment couverts par les solutions du marché ;
  • Identifier les bonnes pratiques développées pour d’autres établissements du secteur d’activité du client qui peuvent être intéressantes dans le cadre du développement de son offre produits,
  • Mettre en exergue le potentiel technique d’intégration de la solution dans une architecture SI existante monolithique ou urbanisée.

La Phase 2 : porte sur la rédaction du cahier des charges détaillant les besoins fonctionnels (processus/activités), les besoins non fonctionnels (confidentialité, intégrité, disponibilité et traçabilité des données), les besoins/contraintes en termes d’architecture et d’infrastructure technique, les prestations attendues en termes d’intégration, administration et exploitation. Le cahier des charges est élaboré à partir des besoins du client (métier et DSI) et enrichie des enseignements tirés de la Phase 1.

La Phase 3 : consiste en la consultation de quelques éditeurs retenus à l’issue de la Phase 1, sur la base du cahier des charges rédigé en fin de Phase 2. Il s’agit lors de cette phase de :

  • Gérer le déroulement de la procédure d’appel d’offres avec in fine une synthèse avantages / inconvénients des réponses reçues ;
  • Assister le client lors de la négociation avec l’éditeur / intégrateur ;
  • Formaliser le plan de mise en œuvre de la solution retenue.

La méthode est particulièrement efficace compte tenu de :

  • La veille réalisée sur les principaux produits de marché améliorant ainsi la pertinence de nos conseils lors de la rédaction du cahier des charges ;
  • L’expression, dès le début des travaux, des incontournables et spécificités fonctionnelles et techniques du client concernant son secteur d’activité.
Afin d’atteindre les objectifs stratégiques et opérationnels qu’il s’est assignés, un groupe ou une PME doit se doter de moyens de pilotage afin de mesurer le chemin qu’il lui reste à faire et comment y arriver. Piloter son activité signifie alors pour le groupe de prendre connaissance au plus tôt d’une modification de l’environnement de l’entreprise ou d’une déviation dans sa progression afin de s’adapter et de maintenir son cap.
Concrètement, cela suppose de maîtriser les flux d’information financière et de donner au management une vision claire, fiable et synthétique des opérations afin d’améliorer la réactivité de l’organisation dans le processus de décision.
Pour CCOFIT, atteindre ces objectifs implique d’engager trois types d’actions qui permettront à l’organisation de bénéficier des meilleures pratiques en matière de reporting financier :

  • « Fiabiliser par les chiffres » en déterminant les tableaux de bord et les indicateurs clés, tant financiers qu’opérationnels, qui soient réellement générateurs d’actions dans le cadre du pilotage de la ou des activités du groupe,
  • « Fiabiliser par les processus » en définissant un processus de clôture et de reporting permettant d’assigner les rôles de chacun dans la remontée d’information tout en optimisant la dimension temps afin que le management puisse réagir dans les meilleurs délais et prendre ainsi les meilleures décisions,
  • « Organiser la fonction Finance » vis-à-vis des processus optimisés en déployant les outils qui aideront à l’analyse de la performance, pérenniseront l’information et assureront la fluidité de son flux.

C’est sur la base de ce triptyque que nous avons abordé de façon pragmatique les problématiques de pilotage et de reporting financier de nos clients et déployé des solutions pérennes.